Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Définition

Une azoospermie correspond à l’absence totale de spermatozoïdes dans le sperme éjaculé. Le diagnostic d'une azoospermie est fait sur un spermogramme, généralement dans le cadre de l'exploration d'une infertilité du couple. L'azoospermie est dite d'origine :

  • Excrétoire (ou obstructive), lorsqu'un obstacle empêche les spermatozoïdes fabriqués dans le testicule de passer dans le sperme éjaculé
  • Sécrétoire (ou non obstructive), lorsqu'il s'agit d'un défaut de la fabrication des spermatozoïdes dans le testicule. Dans ce cas, elle peut être d’origine testiculaire dite « basse » ou d’origine hypothalamo-hypophysaire dite « haute ».

Réagissez (0) Clics: 19593

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Généralités

La première consultation pour un bilan de stérilité commence par un interrogatoire du couple, à la recherche d’antécédents médicaux, chirurgicaux, ou d’une cause évidente de stérilité. La deuxième étape consiste à l’examen clinique général et plus particulièrement à l’examen de l’appareil génital des deux membres du couple.

Chez un couple jeune, lorsque l’interrogatoire, les antécédents et l’examen clinique ne montrent pas de particularités, il est conseillé d’attendre au moins 12 à 18 mois de vie sexuelle régulière avant de procéder à un véritable bilan de stérilité.

Réagissez (0) Clics: 11068

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Définitions

Ensemble d’examens visant à explorer le système endocrinien féminin dans le cadre d’une infertilité. Le bilan hormonal correspond en pratique à des prises de sang effectuées généralement à des moments précis du cycle. Il fait partie du bilan d’infertilité et de stérilité du couple.

Une hormone est une substance biologique produite par un organe (glande endocrine) puis transportée par le sang pour stimuler ou inhiber le fonctionnement d’un organe cible situé à distance.

Une glande endocrine est un organe constitué de cellules épithéliales dont la fonction est de produire des sécrétions endocrines ou exocrines.

Réagissez (0) Clics: 92856

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Définition

Méthode simple et peu coûteuse permettant de présumer de la survenue, de la date et de la qualité d’une ovulation.

Réagissez (0) Clics: 34327

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Généralités

Les traitements inducteurs de l’ovulation en stimulation simple, en insémination intra-utérine ou en fécondation in vitro ont pour but d’augmenter les chances de grossesse chez des couples infertiles. En fécondation in vitro, la stimulation de l’ovulation permet d’assurer le développement de plusieurs follicules ovariens (au lieu d’un seul), ce qui permet d’obtenir plusieurs ovocytes puis plusieurs embryons à transférer dans l’utérus.

Réagissez (0) Clics: 30344

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Définition

Il s’agit d’un examen radiographique de l’utérus et des trompes utérines. Son but est d’explorer la cavité et les trompes utérines pour rechercher une anomalie. Grâce à l’injection d’un produit de contraste dans la cavité utérine, l’hystérosalpingographie (HSG) permet d’affirmer ou d’infirmer la perméabilité des trompes, la normalité de la cavité utérine et la dispersion du produit dans la cavité péritonéale. L’hystérosalpingographie permet d’opacifier et d’explorer le canal endocervical et son trajet, la cavité utérine, les orifices internes des trompes (ostiums tubaires), les trompes utérins, les orifices externes des trompes et la cavité péritonéale. L’hystérosalpingographie ne permet pas l’exploration des ovaires.

Réagissez (27) Clics: 84282

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Généralités

L’insémination intra-utérine ou insémination artificielle (IIU) est une technique d’assistance médicale à la procréation. Son but est de faciliter la rencontre des gamètes (spermatozoïdes et ovules) afin d’augmenter les chances de fécondation et de grossesse, chez un couple infertile. Son principe repose sur l’injection directe du sperme du conjoint (Insémination avec sperme de conjoint = IAC) ou d’un donneur (Insémination avec sperme de donneur = IAD) dans la cavité utérine, en période péri ovulatoire.

Cette technique est encadrée par les Lois de Bioéthique depuis juillet 1994. Ces lois limitent l’âge des patientes pouvant bénéficier d’une insémination au 43ème anniversaire.

Réagissez (0) Clics: 20951

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Définition

L’insuffisance ovarienne précoce (ou prématurée, IOP, « premature ovarian failure ») se définit par une aménorrhée de plus de six mois survenant avant l’âge de 40 ans, associée à un taux élevé de FSH (> 20 UI/l) sur au moins deux prélèvements réalisés à quelques semaines d’intervalle.

Ce terme est parfois confondu avec celui de ménopause précoce. Leur évolution peut être différente, car dans le cas de l’IOP, elle est parfois (mais rarement) réversible.

Le motif de consultation initial est souvent la survenue d'une aménorrhée secondaire ou le désir d'une grossesse qui tarde à venir. L'annonce du diagnostic est toujours difficile.

Réagissez (0) Clics: 12623

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

Définitions

La fertilité correspond à la capacité pour un couple de concevoir (débuter une grossesse). On parle d’infertilité lorsqu’au terme d’un an de rapports sexuels réguliers et non protégés, ne survient toujours pas de grossesse. La fertilité d’un couple dépend de la fécondité des deux membres du couple.

La stérilité correspond au sens strict du terme à un état définitif et irréversible pour un couple d’avoir un enfant. Ce terme ne peut être employé qu’à la fin de toute vie reproductive ou en cas d’échec de toute thérapeutique. Il est souvent confondu et utilisé avec le terme infertilité.

Réagissez (0) Clics: 12202

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Généralités

Les microdélétions du chromosome Y représentent une des causes génétiques les plus fréquentes de l’infertilité masculine. Cette cause concerne plus précisément les azoospermies ou oligozoospermies sévères d’origine sécrétoire. Ces microdélétions portent sur une partie du bras long du chromosome Y (Yq), appelée locus AZF (Azoospermia Factor).

Au sein du locus AZF, on distingue les sous régions AZFa, AZFb et AZFc sur lesquelles portent les microdélétions par ordre de fréquence croissant. Les délétions peuvent être situées sur une ou sur plusieurs régions.

Réagissez (0) Clics: 10843

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Définition

Le monitorage de l’ovulation correspond à la surveillance échographique et biologique du déroulement d’un traitement inducteur de l’ovulation. Il peut s’agir de la surveillance d’une stimulation simple de l’ovulation ; d’une insémination intra-utérine ou d’une fécondation in vitro.

Réagissez (0) Clics: 51522

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

L’objectif d’une stimulation de l’ovulation en fécondation in vitro

Le but de la stimulation de l’ovulation en fécondation in vitro est d’augmenter les chances de grossesse chez des couples infertiles. La stimulation de l’ovulation permet d’assurer le développement de plusieurs follicules ovariens (au lieu d’un seul), ce qui permet d’obtenir plusieurs ovocytes puis plusieurs embryons à transférer dans l’utérus.

Réagissez (0) Clics: 10275

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Généralités

L’évaluation de la réserve ovarienne constitue l’une des toutes premières étapes de prise en charge d’un couple en assistance médicale à la procréation.

Elle permet en fonction de ses résultats, d’émettre un avis favorable pour la poursuite des investigations, ou à l’inverse, de conseiller l’abandon de toute prise en charge médicale.

Réagissez (1) Clics: 17165

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

Généralités

Le spermogramme et le spermocytogramme constituent les examens clés de l’exploration de la fertilité masculine. Ils font partie du bilan d’infertilité et de stérilité du couple.

Réagissez (0) Clics: 38473

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Généralités

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK, également appelé dystrophie ovarienne ou syndrome des ovaires micropolykystiques) a été décrit initialement en 1935 par Stein et Leventhal. Il est considéré comme la pathologie endocrinienne la plus fréquente de la femme en période d’activité génitale. Le SOPK constitue la première cause d’infertilité par anovulation, de troubles du cycle et d’hirsutisme.

Réagissez (1) Clics: 33147

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Définition

Il s’agit de la dernière étape d’une procédure de fécondation in vitro. Le transfert d'embryons consiste à déposer les embryons obtenus dans la cavité utérine, par voie naturelle.

Réagissez (0) Clics: 7721