Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

pilule contraceptiveGénéralités

La pilule contraceptive représente le mode de contraception le plus utilisé en France. Les pilules contraceptives contiennent des hormones. La prise d’une pilule nécessite une prescription et un suivi médical annuel.

 

Définition

La pilule contraceptive est un traitement sous forme de comprimés pris par voie orale et dont l’action est d’empêcher la survenue d’une grossesse non désirée. La pilule est habituellement constituée de l’association de deux hormones : Œstrogènes et de la Progestérone ou plus rarement de la Progestérone seule.

 

Comment prendre la pilule ?

Dans la plupart des cas, il y a 21 comprimés par plaquette de pilule.

Certaines pilules peuvent comprendre 28 comprimés par plaquette.

Dans le cas des plaquettes comprenant 21 comprimés, il faut :

  • Commencer le premier comprimé le premier jour des règles ;
  • Prendre un comprimé par jour, de préférence toujours au même moment de la journée ;
  • Interrompre la prise à la fin de la plaquette, donc au bout de 21 jours, pendant 7 jours (pendant lesquelles surviennent habituellement les règles) ;
  • Reprendre le premier comprimé de la plaquette suivante le 8ème jour.

Lorsque la plaquette comprend 28 comprimés, il faut enchaîner les comprimés sans interruption.

Une pilule micro progestative doit être prise tous les jours sans interruption et au même moment de la journée (présence de 28 comprimés dans chaque plaquette).

Une pilule macro progestative est prise du 5ème au 25ème jour du cycle.

 

Qui prescrit la pilule ?

La pilule est prescrite en consultation par un gynécologue ou par un médecin généraliste.

La 1ère prescription est précédée d’un examen clinique pour rechercher une éventuelle contre-indication (recherche de facteurs de risques de thrombose veineuse ou artérielle).

Un bilan biologique est souvent demandé après 3 mois de prise de pilule ; en cas d’antécédents familiaux ou après l’âge de 35 ans. Il permet de rechercher une hypercholestérolémie ou un diabète.

La recherche d'une anomalie héréditaire de la coagulation sanguine n'est pas systématique. Elle est recommandée en cas de présence d'un antécédent familial avant l'âge de 60 ans chez un(e) parent(e) du premier degré. Le bilan comprend alors :

  • Temps de Quick ;
  • Temps de céphaline plus activateur ;
  • Antithrombine, protéine C et protéine S ;
  • Recherche de mutations du facteur V Leiden et du facteur II 20210 A.

En cas d'antécédent personnel, sera rajoutée la recherche d'un syndrome des antiphospholipides :

  • Recherche d'un anticoagulant circulant ;
  • Dosage des anticorps anticardiolopine et anti β2 GP1.

Un frottis cervico-vaginal est effectué selon les recommandations (une fois par an à une fois tous les trois ans).

La tolérance de la pilule est évaluée 3 mois plus tard. Un suivi régulier est ensuite nécessaire, une fois par an.

Les examens biologiques sont souvent répétés, tous les 3 à 5 ans.

L'association tabac + pilule est formellement contre indiquée !!!

 

Mécanisme d’action

La pilule agit simultanément à trois niveaux :

  • Elle bloque la survenue d’une ovulation en agissant sur l’axe hypothalamohypophysaire ;
  • Elle modifie la muqueuse utérine (endomètre) la rendant impropre à la nidation d’un embryon ;
  • Elle modifie la glaire cervicale la rendant hostile aux spermatozoïdes.

Les pilules progestatives ont le même mécanisme d’action mais ne bloquent pas toujours l’ovulation.

 

Classification

Il existe actuellement deux grands types de pilules :

  • Les pilules oestro-progestatives, qui associent deux hormones : les Œstrogènes et la Progestérone.
  • Les pilules progestatives qui contiennent une seule hormone : la Progestérone.

 

Dosage

On parle de pilules oestro-progestatives normo ou mini dosées en fonction de leur dosage en œstrogènes. Une pilule est dite normo dosée lorsque ce dosage est de 50 gammas. Une pilule est dite mini dosée lorsque ce dosage est inférieur ou égal à 40 gammas. Les différents dosages disponibles sont de 50, 40, 30, 20 et de 15 gammas.

Les pilules progestatives sont réparties en pilules macro progestatives (normo dosées en Progestérone) ou en pilules micro progestatives (faiblement dosées).

 

Génération

On parle de pilule de 1ère ; 2ème ou de 3ème génération en fonction du type de progestatif contenu dans la pilule :

  • Première génération : noréthistérone ;
  • Deuxième génération : lévonorgestrel ;
  • Troisième génération : désogestrel, gstodène, norgestimate ;
  • Quatrième génération : drospirénone ;
  • Autre génération : acétate de cyprotérone, acétate de nomégestrol, diénogest.

Dans l'anneau vaginal, le progestatif est l'étonogestrel, dérivé du désogestrel (3ème génération).

Dans le patch, le progestatif est la norelgestromine, dérivée du norgestimate (3ème génération).

L’œstrogène, lui, est identique quelque soit la pilule.

Marque de pilule
Estrogène
Progestatif
Génération
Estroprogestative Minidosée Monophasique
EE
   
BELARA
30 μg E.E
Acétate de chlormadinone 2 mg

3ème

BIOGARAN 20 (Générique de Varnoline)

20 μg E.E
Désogestrel
3ème

BIOGARAN 30 (Générique de Varnoline)

30 μg E.E
Désogestrel
3ème
CARLIN 30
30 μg E.E
Gestodène
3ème
CILEST / EFFIPREV
35 μg E.E
Norgestimate 0,25 mg
3ème
CYCLEANE 20 / MERCILON / DESOGESTREL EE 20 / DESOBEL 20
20 μg E.E
Désogestrel 0,150 mg
3ème
CYCLEANE 30 / VARNOLINE / DESOGESTREL EE 30 / DESOBEL 30
30 μg E.E
Désogestrel 0,150 mg
3ème
DESORELLE 30
30 μg E.E
Désogestrel
3ème
HARMONET / MELIANE / EFEZIAL 20 / FELIXITA 20 / CARLIN 20 / GESTODENE B 20
20 μg E.E
Gestodène 0,075 mg
3ème
JASMINE
30 μg E.E
Drospirénone 3 mg
3ème
JASMINELLE
20 μg E.E
Drospirénone 3 mg
3ème
JASMINELLE CONTINUE
20 μg E.E
Drospirénone 3 mg
3ème
LEELOO / LOVAVULO
20 μg E.E
Lévonorgestrel 0,1 mg
2ème
MELODIA / MINESSE
15 μg E.E
Gestodène 0,06 mg
3ème
MINIDRIL / LUDEAL GE / ZIKIALE
30 μg E.E
Lévonorgestrel 0,15 mg
2ème
MINULET / MONEVA / EFEZIAL 30 / FELIXITA 30 / CARLIN 30 / GESTODENE B 30
30 μg E.E
Gestodène 0,075 mg
3ème
STEDIRIL
50 μg E.E
Norgestrel 0,5 mg
2ème
VARNOLINE CONTINUE
30 μg E.E
Désogestrel 0,150 mg
3ème
YAZ
20 μg E.E
Drospirénone 3 mg
3ème
ZOELY
1,5 mg E2
Acétate de Nomegestrol 2,5 mg
4ème
Estroprogestative Minidosée Biphasique
EE
   
ADEPAL / PACILIA
 
Lévonorgestrel
2ème
30 μg E.E
0,15 mg
40 μg E.E
0,20 mg
MINIPHASE
30 μg E.E
Noréthistérone
1ère
40 μg E.E
SEASONIQUE (prise en continu, règles tous les 4 mois)   Lévonorgestrel 2ème
30 μg E.E 0,15 mg
10 μg E.E  
Estroprogestative Minidosée Triphasique
EE
   
DAILY Gé
 
Lévonorgestrel
2ème
30 μg E.E
0,05 mg
40 μg E.E
0,075 mg
30 μg E.E
0,125 mg
TRIAFEMI / TRICILEST
35 μg E.E
Norgestimate
3ème
0,18 mg
0,215 mg
0,25 mg
TRI-MINULET / PHAEVA / PERLEANE
 
Gestodène
3ème
30 μg E.E
0,05 mg
40 μg E.E
0,07 mg
30 μg E.E
0,1 mg
TRIELLA
35 μg E.E
Noréthistérone
1ère
0,5 mg
0,75 mg
1 mg
TRINORDIOL / AMARANCE / DAILY GE / EVANECIA
 
Lévonorgestrel
2ème
30 μg E.E
0,05 mg
40 μg E.E
0,075 mg
30 μg E.E
0,125 mg
       
Estroprogestative Minidosée Quadriphasique Oestrogène naturel
Estradiol
   
QLAIRA
 
Diénogest
 
3 mg E2
0 mg
2 mg E2
0,002 mg
2 mg E2
0,003 mg
1 mg E2
0 mg
 
0 mg E2
0 mg
 
       
Progestative pure microdosée
     
CERAZETTE
Sans
Désogestrel
3ème
MICROVAL
Sans
Lévonorgestrel
2ème
MILLIGYNON
Sans
Noréthistérone
1ère
OGYLINE
Sans
Norgesrtiénone
2ème
       
Contraception hors AMM, monophasique
     
DIANE 35 / ACETATE DE CYPROTERONE / HOLGIEME / LUMALIA / MINERVA / EVEPAR

35 µg

Acétate de cyprotérone 2 mg
 
       

 Liste des pilules contraceptives

Marques en fonction de la classification des pilules contraceptives

 

Le choix d'une contraception

En l'absence de contre-indication, une pilule contenant un progestatif de 2ème génération associé à la plus faible dose d'oestrogène est recommandée en première intention. Cette prescription peut être modifiée en cas de survenue d'effets secondaires.

 

Efficacité

L’efficacité d’une contraception est mesurée par l’indice de Pearl. Cet indice est utilisé dans les essais cliniques. Il correspond au nombre de grossesses survenues chez 100 femmes qui utilisent cette même méthode de contraception durant une année. L’indice de Pearl pour la pilule varie de 0 à 0,43 grossesses année femmes.

L’efficacité de la pilule peut être réduite lorsqu’elle est prise avec d’autres médicaments (anti épileptiques, certains antibiotiques etc.). Il est donc nécessaire de le signaler à votre médecin.

Les pilules progestatives sont légèrement moins efficaces que les pilules oestro-progestatives.

 

Indications

La pilule contraceptive est indiquée chez une femme qui souhaite une contraception et ne comporte pas de contre indications à la pilule.

Certaines pilules ont une indication également en tant que traitement contre l’acné légère.

Certaines pilules sont prescrites également afin de :

  • Régulariser le cycle menstruel en cas d’aménorrhée ou de spanioménorrhée après un bilan hormonal ;
  • Traiter des ménométrorragies (ménométrorragies fonctionnelles ; adénomyose ; fibromes utérins) afin de diminuer l’abondance des règles, après un bilan médical.

Les pilules progestatives sont souvent prescrites lorsque les pilules oestro-progestatives sont contre-indiquées. Elles sont essentiellement utilisées :

  • Après un accouchement ;
  • En cas de risque de thrombose veineuse, de diabète, d’hypertension artérielle ;
  • En cas de migraines invalidantes générées par la pilule.

 

Contre indications

Cette liste n’est pas exhaustive :

  • Cancer du sein ou de l'utérus, hémorragie génitale anormale inexpliquée, mastopathie bénigne, grossesse, allaitement.
  • Présence ou antécédents de thrombose veineuse ou artérielle, cardiopathie emboligène, hypertension artérielle sévère, angor, affections vasculaires cérébrales, affections oculaires (thrombose rétinienne), migraine avec aura, diabète compliqué, dyslipidémie, obésité, varices.
  • Tabagisme > 10 cigarettes par jour, dyslipoprotéinémie héréditaire, prédisposition héréditaire probable à la thrombose veineuse ou artérielle (résistance à la protéine C activée, déficit en antithrombine III, déficit en protéine C, déficit en protéine S, hyperhomocystéinémie, anticorps antiphospholipidiques) immobilisation, chirurgie.
  • Porphyrie, insuffisance rénale, insuffisance hépatique, adénome ou carcinome hépatique, vascularites, pathologies auto-immunes, tumeur hypophysaire.

 

Effets indésirables

Cette liste n’est pas exhaustive :

Pilules oestro-progestatives :

  • Nausées ;
  • Tension mammaire ;
  • Prise de poids ;
  • Saignement en dehors des règles (métrorragies, spotting) ;
  • Aménorrhée (absence de règles) ;
  • Céphalées ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Accidents vasculaires artériels (en particulier AVC et infarctus du myocarde) ;
  • Accidents thromboemboliques veineux (embolie pulmonaire, phlébite).

Pilules progestatives :

La prise prolongée de pilule ne modifie pas les chances d’obtenir une grossesse et n'engendre pas de stérilité.

Marques en fonction de la classification des pilules contraceptives

 

Forum pilule contraceptive

 

A lire aussi

 

Source

VIDAL http://www.vidalrecos.fr

ANSM Vous et… vos contraceptifs oestroprogestatifs 09 janvier 2014

Liste des participants qui ont commenté cet article

Ajouter un commentaire
0
Pages
0
Gynécologie
0
Obstétrique
0
Fertilité
0
Images

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.