11 Place de la Nation

75011 Paris, France

Tél : 01 46 59 28 19

RDV EN LIGNE

@ CONTACT

 

Calendrier

Forfait «fausse couche précoce» : facturation dans le cadre de la RTU - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

GymisoGénéralités

Concernant la thérapeutique pour les fausses couches précoces en ambulatoire, une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) a été établie par l’ANSM pour l’usage du misoprostol avec les spécialités Gymiso® 200 µg, comprimé et MisoOne® 400 µg, comprimé.
La commande à usage professionnel est ouverte à tous les médecins généralistes ou spécialistes.
Ces médicaments sont pris en charge par l’Assurance maladie dans le cadre du forfait «fausse couche précoce» qui a été élaboré - à titre dérogatoire et transitoire - à cette fin. Le médecin facture à l’assurance maladie un forfait «fausse couche précoce» comprenant :

  • le montant de la consultation fixée à 25€ ;
  • et le montant d’un forfait médicamenteux devant couvrir l’intégralité du traitement d’une patiente, quel que sot le nombre de boites délivrées par le médecin dans la limite de six boites. Le montant de ce forfait médicamenteux est fixé à 27,76 € TTC, auquel s’ajoute le tarif unitaire de l’honoraire de dispensation(1,02€ TTC/boite)dans la limite de deux honoraires par patiente.

Ce forfait doit couvrir l’intégralité du traitement d’une patiente, quel que soit le nombre de boites délivrées par le médecin dans la limite de six boites.

Afin de mettre en œuvre la prise en charge du forfait fausse couche, 3 codes prestations ont été créés vous permettant désormais d’effectuer vos facturations auprès de l’Assurance Maladie :

  • FFV pour la facturation du forfait fausse couche en ville sans échographie (54,80€) ;
  • FEF pour la facturation du forfait fausse couche en ville avec échographie (63,41€) ;
  • FFE pour la facturation du forfait fausse couche en établissement sans échographie (52,76€).
Aucune consultation ou acte ne peut être facturé en sus de ces trois forfaits.
 

Difficultés posées par la recommandation temporaire d’utilisation (RTU)

Le nombre de comprimés nécessaires pour obtenir l'expulsion d'une grossessesse arrêtée est totalement imprévisible. Ce nombre peut varier d'un seul comprimés à plueirus dizaines de comprimés répartis sur plusieurs jours de traitement.

Avant cette recommandation temporaire d’utilisation (RTU) et l'arrêt de comméricalisation du Cytotec® (laboratoire Pfizer, prescription hors AMM) c'est la patiente qui achetait ce médicament strictement identique à la pharmacie sur prescription du médecin. Dans chaque boite de Cytotec® il y avait 60 comprimés pour un coût total d'environ 17 euros. Une seule boite suffisait pour 10 jours de traitement à raison de 6 comprimés par jour.

Actuellement, seul le médecin peut se procurer le Gymiso® en pharmacie (laboratoire LinePharma, prescription ayant l'AMM). Dans chaque boite il n'y a que 2 comprimés pour un coût total d'environ 15 euros. Pour 10 jours de traitement il faudrait acheter 30 boites soit un coût total de 30*15=450 euros.

Toutes ces modifications entrainent dans la pratique de tous les jours un inconfort à la patiente, de nombreux déplacements, annulations de demi-journées de travail et un stress complémentaire.

Le médecin de son côté vit cela comme étant complice d'un réseau de trafic de médicaments et doit porter sur ses épaules les mauvaises décisions prises par les autorités sanitaires (ANSM ?). A-t-on demandé au préalable l'avis des médecins prescripteurs ? L'avis des patientes ? La solution la plus simple pour lui serait d'adresser ses patientes aux urgences de l'hôpital et de passer à autre chose...

 

A lire aussi

 

Source

Offre thérapeutique en gynécologie suite à l’arrêt de commercialisation de Cytotec® (misoprostol)Offre thérapeutique en gynécologie suite à l’arrêt de commercialisation de Cytotec® (misoprostol)

Information relative aux spécialités de misoprostol Gymiso® et MisoOne® suite à l’arrêt de commercialisation de Cytotec®

NOTE D'INFORMATION N°DGS/PP2/DSS/1C/DGOS/PF2/2018/95 du 15 octobre 2018 relative à la fixation, à titre dérogatoire et transitoire, des modalités de prise en charge par l’assurance maladie des spécialités pharmaceutiques GYMISO® et MISOONE® au titre des recommandations temporaires d’utilisation (RTU)NOTE D'INFORMATION N°DGS/PP2/DSS/1C/DGOS/PF2/2018/95 du 15 octobre 2018 relative à la fixation, à titre dérogatoire et transitoire, des modalités de prise en charge par l’assurance maladie des spécialités pharmaceutiques GYMISO® et MISOONE® au titre des recommandations temporaires d’utilisation (RTU)

DICTIONNAIRE GYNECO-OBSTETRICAL  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

0
Articles
0
Gynécologie
0
Obstétrique
0
Fertilité
0
Images

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.