PANDEMIE A CORONAVIRUS

Mise à jour : 22 mars 2020

Chères patientes,

Durant le stade 3 de l'épidémie de COVID-19, en concertation avec l'ensemble du personnel du cabinet médical et en conformité avec les recommandations des sociétés savantes, j'ai décidé de réorganiser mon activité.

Afin de réduire votre risque de contamination en salle d'attente et afin de préserver ma propre santé pour pouvoir vous soigner :

  • Je reçois en consultation uniquement les rendez-vous urgents (douleurs gynécologiques, saignements gynécologiques, suivi normal de grossesse). Tout le reste sera reporté pour la fin de l'épidémie (colposcopies, hystéroscopies, frottis, dépistage, infertilité, chirurgie). Bien sûr, les accouchements à la maternité ne seront pas reportés jusqu'à la fin de l'épidémie ;-).
  • Je favorise au maximum les vidéo consultations (demande de RDV en appelant ma secrétaire ou directement en ligne ICI).
  • Je consulterai au cabinet en "présentiel" essentiellement les mercredis.

Merci pour votre compréhension.

POUR IMPRIMER VOTRE ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE AVANT DE CONSULTER CLIQUEZ ICI

vignette questions coronavirus def 2Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

N - 4.9 out of 5 based on 7 votes
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Infection ou maladie contractée dans un établissement de santé. Elle est par définition absente à l'entrée du patient et survient au moins 48h après son admission à l'établissement de santé (ou délai supérieur à la période d'incubation de l'infection). Il est admis qu'elle peut se manifester jusqu'à 30 jours après la sortie du patient de l'hôpital. Les principaux facteurs de risque sont :

  • Gestes et techniques invasives : cathéter vasculaire ; sondage urinaire ; intubation artificielle ; endoscopie ; perfusions.
  • Etat général du patient : âge > 60 ans ; prématuré ; maladie grave ; patient grabataire ou immunodéprimé ; patient déjà infecté ; antibiothérapie à large spectre ; patient hospitalisé en soins intensifs ; mauvaise hygiène du personnel médical ou paramédical.

La prévention des maladies nosocomiales passe par le respect de principes d'hygiène élémentaire par le personnel médical et paramédical ; par l'utilisation rationnelle d'antibiotiques et par l'antibioprophylaxie (traitement courts, préventifs) ; par la formation des professionnels de santé et par l'information du public.

DICTIONNAIRE GYNECO-OBSTETRICAL  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

0
Articles
0
Gynécologie
0
Obstétrique
0
Fertilité
0
Images

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.