Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les recommandations suivantes pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

24 février 2020

Dans les 14 jours suivant le retour  :

  • Surveillez votre température 2 fois par jour ;
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
  • Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
  • Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
  • Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
  • Evitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…) ;
  • Travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...) ;
  • Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, compte tenu de la difficulté à porter un masque toute la journée.

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour :

  • Contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.
  • Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.
  • Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.
Le test de dépistage de la trisomie 21 par DPNI est désormais remboursé - 5.0 out of 5 based on 2 votes

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

ADN2

Le DPNI (dépistage prénatal non invasif), test officiellement recommandé par la HAS (haute autorité de santé) depuis mai 2017 est désormais enfin remboursé. En effet, un arrêté paru au journal officiel du 27 décembre 2018 préconise son remboursement par l’assurance maladie.

Les performances techniques de ce test permettent de diminuer le nombre d’amniocentèses pratiquées chez la femme enceinte.

Seules les femmes enceintes suivies dans les maternités de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de certains hôpitaux de province pouvaient bénéficier gratuitement de ce test entre mai 2018 et décembre 2018. C’est désormais le cas également pour les femmes enceintes suivies dans le public et dans le privé (cliniques privées).

Facturé à 390 €, la HAS estime qu’environ 58 000 femmes par an devraient bénéficier de cet examen désormais pris en charge dans le cadre du dépistage de la trisomie 21.

 

A lire aussi

 

Source

JORF n°0299 du 27 décembre 2018 texte n° 7

DICTIONNAIRE GYNECO-OBSTETRICAL  A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

0
Articles
0
Gynécologie
0
Obstétrique
0
Fertilité
0
Images

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.